intervention sur les AMHE à Azincourt

Pour annoncer ou faire le compte rendu d'un évènement.
Avatar de l’utilisateur
Messages: 313
Inscription: Mer 29 Fév 2012 06:58
Localisation: Avignon

intervention sur les AMHE à Azincourt

Messagepar PH BAS » Ven 8 Juin 2012 09:49

Bonjour,

Pour information :

Une intervention sur les AMHE est prévue le 16 juin au centre d'interprétation historique de la bataille d'Azincourt, après une intervention de Bertrand Schnerb sur Les enseignes de guerre à Azincourt.

Officiellement, il s'agit d'une présentation d'une étude du geste martial à travers les sources codifiées (livre de combat et traité).

Officieusement, je n'ai pas envie de parler (encore de ça). L'intervention sera plus originale :



Du geste martial des livres de combat aux gestes guerriers des champs de bataille (XVème s.) :

de la classification des armes à leur manipulation.


Ma réflexion n'est pas encore très claire, la démarche pas totalement scientifique, mais davantage adaptée au public présent.

Voici le résumé :


Les livres de combat germaniques ou fechtbücher sont des ouvrages rédigés à partir de la fin du XIVème siècle, par des maîtres d’armes et leurs glossateurs. Ces ouvrages sont le plus souvent des répertoires techniques traitant de l’art du combat, avec différentes armes. Ces techniques sont prévues pour le duel ludique ou le combat judiciaire, à pied, en harnois ou à cheval. L’association REGHT (Recherche et Expérimentation du Geste Historique et Technique) vise à promouvoir l’étude de ce genre de sources, via l’expérimentation gestuelle, c’est-à-dire en suivant une méthodologie expérimentale les armes à la main, après un travail de retranscription, de traduction et d’interprétation. Cependant, les paramètres techniques du duel qui sont liés au geste martial, sont souvent différents de ceux liés aux gestes guerriers pour le combat collectif. Mais la théorisation dans les livres de combat de principes généraux, additionnée à la classification possible des armes en fonction des distances où elles sont utilisables, permettent la prise en compte de certains paramètres fondamentaux nécessaire à la compréhension des affrontements collectifs.

Ainsi, cette communication vise à expliquer comment on peut passer du geste martial des livres de combat à une nouvelle approche des gestes guerriers au XVème siècle.

Si les sources iconographies apportent quelques indices supplémentaires, c’est surtout la manipulation de simulateurs d’armes dans un cadre ludique, que l’on peut définir comme de "l’ expérience scientifique », qui nous conduit à valider certaines hypothèses. Celles-ci sont d’une part, que l’équipement du piétons est en accord avec les différentes distances de combats possibles ; d’autre part, que le combat collectif est soumis aux mêmes principes de temps, de force, de distance et aux phases de combat codifiés pour le combat individuel germanique ; enfin que la bonne utilisation d’une arme se fait sur l’observation de la distance de combat adéquate et de son articulation avec les autres armes au sein de la même formation. Cette tactique fut appliquée initialement en Flandre, puis par les infanteries de toute l’Europe, à la fin du XVème et au XVIème siècle.
Pierre-Henry Bas REGHT

Retourner vers Evènements

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité